1001 Conseils basket dans VOTRE poche

Bank Shot, Tir à la Tim Duncan

Le bank shot ou shoot avec la planche reste un tir à l’ancienne et c’est dommage ! 
Bizarrement, il se retrouve peu utilisé de nos jours, pourtant les statistiques nous le prouvent, il rime avec haut pourcentage de réussite ! Pourquoi un tel désamour ? Sûrement parce qu’il n’est pas assez sexy pour l’arsenal du basketteur moderne 😌 Il n’en demeure pas moins une arme redoutable !

Aujourd’hui dans La Balle Orange, on va traiter du shoot élevé au rang d’art par Tim Duncan : le bank shot ! Mets-toi à l’aise, je vais t’en apprendre un peu plus sur cette technique méconnue.

Bank shot, un tir en voie de disparition 

Le Bank Shot est un tir à fort pourcentage, ce n’est pas pour rien que nos glorieux ainés le maîtriser à la perfection. 

Malgré tout, il a été progressivement jeté aux oubliettes.🤷‍♂️ Les joueurs ont arrêté de l’utiliser en match et les entraineurs ne l’enseignent presque plus. 

Ne serait-ce pas le moment parfait pour le dépoussiérer ? Je suis persuadé qu’à la manière des effets de mode, il va revenir sur le devant de la scène. 

Dans les années 90, de nombreux joueurs NBA en avaient fait une arme redoutable : Larry Bird, Magic Johnson, Scottie Pipen pour ne pas les citer. Un peu plus proche de notre génération actuelle, Tim Duncan était le roi du Bank SHOT
Plutôt pertinent comme argumentaire, non ? 
Mon objectif c’est que tu comprennes l’intérêt d’intégrer un tel shoot dans ton arsenal offensif ou celui de tes joueurs si tu es coach.

Pour le plaisir des yeux voici une petite vidéo proposée par la NBA 👀

Les bases de la Technique

En termes d’approche technique, le Bank shot est très similaire au jump shot classique. Je t’invite à aller voir mes articles sur le guide complet de la technique de shoot
Il y a quand même, quelques petites différences entre les deux, comme la cible et l’angle de tir. Mais pour le reste : position des bras, travail des appuis, finitions, c’est exactement la même chose.

# Cible, angle et distance

Premier point à prendre en compte : la cible. Pour un jump shot classique, tu vas devoir viser le milieu du cercle. Dans le cas d’un bank shot c’est un peu différent.
Tu vois le carré blanc au-dessus du panier ? Ton objectif c’est de viser le coin supérieur du carré le plus proche de toi (cf. image)

Si tu arrives à atteindre cette cible, tu as de grandes chances que le ballon rebondisse correctement sur la planche et tombe directement dans le cercle, Swisssshhh ! 

C’est relativement simple, hein ? 😏 Avec une cible aussi facile à viser, il est vraiment curieux que ce shoot ne soit pas plus souvent utilisé. 

# Si c’est si facile, pourquoi personne ne l’utilise ?

Les préjugés ont la peau dure. Les joueurs pensent souvent à tort, que pour réussir un Bank shot, ils vont devoir tirer plus fort et lever la balle beaucoup plus haut. Avoue-le, toi aussi ! je me mets dans le même wagon que toi 😅

Deuxième problème rencontré par les joueurs, ils ne savent pas quel angle donner à la trajectoire et surtout à quel endroit sur le terrain, ils vont pouvoir prendre un tel shoot. 

Il existe une règle simple à appliquer pour répondre à ce genre de question. L’endroit ou le Bank shot aura le plus d’efficacité, c’est à 45° du panier et à une distance maximale de 4,5 m. 

Pour te donner un repère, c’est à peu près le prolongement de la ligne de lancer franc .

Pour ce qui est du reste, c’est comme pour un shoot normal, la mécanique de shoot est identique.
Mon conseil c’est de commencer à t’entrainer dans un premier temps  à 45°. Une fois que tu maîtrises bien ce spot, fais varier légèrement ta position soit vers la ligne de fond, soit vers le milieu du terrain. Bien évidemment plus, tu vas te rapprocher de la ligne de fond, plus les tirs vont être compliqué à marquer 😉. 

Souvent, l’une des principales causes du faible % sur un Bank shot, c’est l’hésitation
Je suis sûr que tu l’as déjà vécu:  tu reçois la balle à 45° et là, au moment de prendre ton tir, tu te poses la fameuse question : « Shoot direct ou contre la planche ? ». 
Cette simple petite hésitation, finie presque toujours par un échec : ton shoot est trop plat et la balle ne touche pas le haut du carré. 

Tu dois te sentir plus à l’aise avec ce genre de shoot. Pour y’arriver, tu peux effectuer un travail de visualisation : « imagine toi que le ballon suit une trajectoire haute avec une belle rotation, qui va taper sur le bord supérieur du carré blanc, pour finir sa course dans le cercle. » 
Tu dois intégrer ce tir à ta routine d’entrainement, c’est la seule façon de bien le maîtriser en match. 

Si tu veux me soutenir, je t’invite à t’abonner à la newsletter et à parler de La Balle Orange autour de toi. 

E-book

LES PARENTS

au basket-ball

Vous en reprendrez bien un peu ? :)

En téléchargeant l’e-book, vous recevrez également tous les lundis matin un email avec un conseil, une astuce, une stratégie que je ne partage nulle part ailleurs.