1001 Conseils basket dans VOTRE poche

Comment construire ton plan d’entraînement ?

SI tu es encore ici, c’est que tu as réussi à survivre à tes premiers entraînements, je te félicite ! Mais ne crie pas victoire trop vite, une nouvelle tâche tout aussi importante t’attends pour le reste de la saison. Tu as deviné laquelle ? Non ? 
Laisse-moi éclairer ta lanterne 😁 Ta prochaine mission si tu l’acceptes, va être de réussir à tirer le meilleur parti des quelques heures d’entraînements que tu auras chaque semaine.

Aujourd’hui dans La Balle Orange, je vais te donner quelques conseils pour construire tes plans d’entraînements et optimiser ton temps de travail. En avant la musique 🎶

Tout est une question de dosage

Ton plus grand défi, va être de garder l’intérêt de tes petites graines de basketteurs intact pendant toute la séance. Petit rappel, au cas où tu l’aurais oublié, la capacité d’attention de tes jeunes pousses est proche du néant. Ils sont capables de te zapper aussi vite que tu enchaînes les stories sur Instagram. 

Tu l’auras compris, tu as intérêt à leur proposer des exercices variés et fun.
Sinon tu vas vite te retrouver avec une bande de zombies somnambules qui font semblant d’écouter ce que tu leur racontes😅.

Bien sûr, tes axes de travail doivent  rester les mêmes, tu dois leur apprendre les fondamentaux du basket. Par contre, toute la difficulté, est de réussir à jongler dans tes exercices pour qu’ils ne s’ennuient pas. 

Plus exactement tes entraînements doivent être construit avec une base d’exercices récurrents et quelques exos qui vont changer chaque semaine.

Les domaines clés de ton entraînement

Dans cette partie, je vais te proposer la liste des différents domaines clés qui doivent composer ton entraînement.
C’est quoi les domaines clés ? Ce sont tous les sujets indispensables au bon apprentissage de tes joueurs. Sans plus attendre, voici le TOP 5 des sujets à aborder :

  • L’échauffement et les étirements : je ne te fais pas l’affront de souligner l’importance de l’échauffement et des étirements dans la pratique du basket. Ce que tu ne savais peut-être pas, c’est que même chez les jeunes joueurs, ils sont d’une importance capitale. Tu dois leur enseigner très tôt la nécessité d’intégrer ces 2 éléments à leur routine d’entraînement.
    Compte entre 10 et 15 minutes pour cette phase d’entraînement. D’où la nécessité de commencer à l’heure surtout si tu n’as qu’un créneau d’1H. ⏱
  • La manipulation du ballon : c’est basique, mais si tes joueurs sont incapables d’évoluer en dribble pour se diriger vers le panier ou qu’ils n’arrivent pas à attraper une balle, l’intérêt du basket devient vite limité. Tu dois tout faire pour que tes jeunes soient à l’aise avec la balle orange.
  • Le Tir : encore un basique ! Le principe du basket, c’est de marquer plus de points que l’adversaire, je te jure, ce n’est pas moi qui l’ai décidé, c’est Monsieur Naismith. Du coup, il me parait assez judicieux de bosser sur cet aspect là du jeu, pour ton équipe. Tu dois intégrer chaque semaine des exercices de shoots dans ton plan d’entraînement.
  • Les fondamentaux défensifs : toujours commencer par le travail individuel. Tu dois leur faire comprendre les différentes positions en défense 🔒 et en quoi elles consistent. Une fois qu’elles sont bien intégrées, tu vas pouvoir te consacrer en détail au travail collectif.
  • Les fondamentaux offensifs : mêmeprincipe que pour les fondamentaux défensifs. Dans un premier temps, concentre-toi sur leur capacité à être dangereux vers le cercle. La triple menace est un des fondamentaux qu’il ne faut pas négliger.
    Une fois que l’ensemble de ton équipe est à l’aise avec les différents fondamentaux offensifs, tu vas pouvoir te pencher plus en profondeur sur le collectif.

Cette liste est plutôt courte, je te l’accorde. Elle ne comporte pas tout ce qui est nécessaire pour former une bonne équipe. Mais elle constitue une bonne base de travail, surtout si tu n’as pas beaucoup d’heures d’entraînements dans la semaine.

Bien gérer son temps 

Je ne vais pas te l’apprendre, mais l’ennemie n°1 de tout coach, c’est le temps.
Autant apprendre à l’apprivoiser.
Une séance de 1H/1H30, c’est vraiment court, mais bien gérer, tu devrais réussir à caler 5 à 6 exercices assez facilement. 

Pour t’aider dans cette course contre la montre, l’homme a eu la bonne idée d’inventer le smartphone. Il va devenir ton meilleur ami et allié pour respecter les horaires. 

Tu vas pouvoir t’en servir à la fois pour noter ton plan d’entraînement, mais également pour t’assurer que tu respectes bien le temps prévu pour chaque exercice. 

Certains jour, tu vas avoir l’impression d’avoir effectué un voyage dans l’espace 🚀 tellement le temps passe vite quand tu essayes d’apprendre une nouvelle compétence à tes joueurs. 

Avant que tu ne t’en rendes compte, l’entraînement sera déjà presque terminé et tu n’auras finalement fait que 2 ou 3 exercices sur les 6 de prévus.  No panic, c’est tout à fait normal.
En règle générale, il ne faut pas trop s’attarder sur un exercice, mais il ne faut pas non plus tout faire pour respecter le programme. Encore une fois, tout est une question de dosage. Tu pourras revenir sur les exos que tu n’as pas fait à la prochaine séance.

Pour bien construire ton plan d’entraînement, tu vas devoir mélanger les exercices rapides, afin d’accélérer le rythme et les exercices plus lents avec plus d’explications et de démonstrations.
C’est ta capacité à correctement enchaîner temps fort et temps faible qui va donner le bon rythme à ta séance. 
Je suis certain que tu as tes propres méthodes pour construire tes séances, n’hésite pas à venir en parler dans les commentaires. Je te souhaite une bonne fin de journée. 
Pense à t’abonner à la newsletter, c’est une bonne façon de me soutenir.

E-book

LES PARENTS

au basket-ball

Vous en reprendrez bien un peu ? :)

En téléchargeant l’e-book, vous recevrez également tous les lundis matin un email avec un conseil, une astuce, une stratégie que je ne partage nulle part ailleurs.